Comme vous le savez, Montgenèvre a développé, depuis plusieurs années, une politique d’animation estivale axée sur la pratique du VTT durant l’été.
Dans ce cadre, je vous prie de bien vouloir trouver, ci-joint, la copie d’un article du Dauphiné Libéré, paru hier, intitulé “JO 2024 : trois villes des Alpes du Sud participeront à la fête”.
Cette désignation par le Comité National Olympique récompense le professionnalisme de nos équipes, tant de la Mairie que de la Régie des Remontées Mécaniques et de l’Office de Tourisme. Elles vont avoir, demain, la lourde responsabilité de répondre aux attentes de ceux qui viendront chez nous pour s’entrainer, avant la compétition officielle.
Pour rappel, afin de désigner les centres de préparation aux JO 2024, le comité d’organi­sation s’est appuyé sur un cahier des charges. Les sites retenus doivent être en mesure :
  • D’accueillir des athlètes dans des infrastructures dignes d’un entrainement sportif de haut niveau ;
  • De célébrer les Jeux avec le grand public en proposant des animations autour de cet événement ;
  • De contribuer au déve­loppement du sport ;
  • De trouver des solu­tions d’hébergement de niveau trois étoiles ;
  • De garantir un temps de trajet en car ou en navette de 15 minutes maximum entre le site d’entraîne ment et le lieu d’hébergement ;
  • De trouver un service de restauration adapté au régime et aux emplois du temps exigeants des athlè­tes ;
  • D’assurer la sécurité des délégations (contrôle des visiteurs, possibilité de séances à huis clos) ;
  • De fournir un service linguistique (interprètes, supports de communication) ou, a minima, un in­terlocuteur anglophone au sein du centre de pré­paration ;
  • De disposer d’établisse­ments médicaux existants à proximité directe ;
  • De disposer d’installations accessibles aux personnes à mobilité réduite ;